Accueil  |   Nos principes  |   Nos actions  |   Nos objectifs  |   Nos besoins  |   Nos donateurs  |   À propos  |     |   enFlag



Les dispensaires

Devant le succès du dispensaire de Sandoway et les gros besoins de la population indigente, l’AMFA a décidé de développer des dispensaires autour des structures hospitalières de Tandwe et de Myeick.

A Tandwe, en accord avec le Médical Superintendant on fera une salle de consultation au sein de l’hôpital dédié aux patients nécessiteux et on rénoverait les consultations normales. Par ailleurs, de l’autre coté de la Baie de Nagpali, l’AMFA créera un dispensaire à Shwe Hlay, village où sera affectée une « midwife » du gouvernement et deux structures plus petites dans des villages pauvres, sur la même cote, à une heure de bateau de la ville.

A Myeik, il s’agirait de créer 6 dispensaires qui permettront à l’hôpital de mieux rayonner sur la région (surtout dans les îles) et de doter en matériels les dispensaires existant. En attendant de pouvoir en cas de succès faire tourner environ 20 dispensaires mais il faut trouver des concours financier multiples.
En effet, le salaire d'une aide soignante est estimé à 80€/mois.

L'album photos permet de situer l’environnement et les conditions de la mission d’évaluation de ce nouveau projet dont la réalisation commence en 2008.

En juillet 2008, le dispensaire du village de Maung Shwe fonctionne six jours par semaine avec en alternance l’infirmière du village et l’aide-soignante. C’est l’équipe du dispensaire de Sandoway qui coordonne et achemine les médicaments. La fréquentation moyenne est de 45 malades par jour.



A la même date, au village distant de 20km Saw Weh, le bâtiment devant abriter le dispensaire est en voie d’achèvement et l’ouverture est prévue pour la fin septembre 2008… si la mousson ne paralyse pas le chantier.




Le dispensaire de l’hôpital de Tandwe dispense des soins entièrement gratuits 5 jours par semaine à raison de 20 indigents par jour.




A Myeik, le dispensaire de l’île de Pan Sin (dans l’archipel) fonctionne bien avec une infirmière compétente. Il reçoit ses médicaments de l’AMFA par l’intermédiaire de l’hôpital.




Il y a eu beaucoup d’aide dans les dispensaires de la région de Tandwe. Ysabel Salmona est restée dix jours du 15 au 26 novembre 2008 et a consulté aussi bien dans le dispensaire de Sandoway que dans les deux nouveaux dispensaires excentrés. Elle a pu en même temps former les infirmières et aides soignantes.

Une médecin bénévole allemande, le Dr Ursula Scheben –Wilkelhog présentée par les Heller a fait de très nombreuses consultations dans les différents dispensaires jusqu’au 15 décembre, sa connaissance des pays en voie de développement s’étant révélée très pertinente.

Mission dans l’archipel de Myeik
Le 3 et le 4 février 2009, Alain Patel a mené dans les îles de Myeik une mission aux objectifs multiples.

Album photos sur les dispensaires des îles à Myeik (janvier 2009)

Contrôler le fonctionnement des dispensaires créés en 2008.
Décidée fin 2007 et réalisée depuis février 2008, l’extension du dispensaire de Pannzin est une réussite : l’infirmière y reçoit 7à 8 malades par jour. Il comprend une salle d’attente, une salle de soins nouvelle, qui ont été ajoutées au dispensaire ancien qui est également le domicile de l’infirmière. Tout est très propre, le matériel est bien entretenu. Cependant les accouchements sont toujours rares, car il semble que les conditions de discrétion ne soient pas les meilleures. Le chef du village présente alors à Alain Patel un autre terrain qui appartient au village, et sur lequel on décide de construire un nouveau bâtiment qui regroupera tous les services. Cette erreur de départ sera prise en compte dans les prochains choix d’installation.

Inaugurer la nouvelle construction de Thazin.
Ce dispensaire est situé sur la place du village, mais suffisamment éloigné des maisons. Il est construit en dur, blanc avec une balustrade verte dans le goût birman. Le chef du village, ses collaborateurs, quelques autorités locales président aux cérémonies : fanfare, discours et lâcher de ballons. Mais surtout, dès la première minute de mise en service, la foule se presse à la consultation donnée par les professeurs Myo Myint et Kwaw Myint Naing. L’infirmière a réuni autour d’elle pour la circonstance une dizaine de volontaires. Il faudra deux heures pour résorber le flux des visiteurs.
Le dispensaire de Thazin est le modèle de tous les dispensaires qui seront désormais développés. Simple, de construction rectangulaire, il comprend une salle d’attente/salle de formation, une salle de soins équipée de matériels et d’une pharmacie, une salle d’accouchements, des toilettes, et une douche ; des fenêtres pour la lumière et la ventilation, un sol en béton lissé pour la propreté.
C’est sur ce même plan qu’on construit actuellement le dispensaire de Chaw Taw Maw. Celui-ci s’élève sur la place du village, au carrefour de la rue qui monte du débarcadère et de la rue centrale, passage obligé devant la pagode. Les murs de brique sont montés. Alain Patel y fait quelques remarques sur la hauteur des fenêtres et fait rajouter un drainage périmétrique. Le toit sera posé dans 15 jours, et le chef du village promet une mise en service pour mi-mars. Il ne se sera passé que trois mois entre la décision d’Alain Patel et la fin de la construction. Le coût ne dépassera pas 8000 $.

Prospecter des nouveaux villages pour étudier les besoins et la faisabilité d’un dispensaire.
C’est ainsi que l’équipe visite les villages de Ye Kan Aw et de The Chaung. A chaque fois le chef du village montre un terrain appartenant au village, vaste et praticable, et propose de mettre à disposition de la main d’œuvre pour la construction, et sa collaboration totale au projet. C’est le but de l’Amfa : offrir tous les moyens de construction, d’équipements et de formation pour qu’à terme le dispensaire soit considéré par le village comme son bien propre, ainsi que celui du Ministère de la Santé.

Emmener des médecins birmans en mission médicale pour soigner la population de ces villages.
En effet, Alain Patel s’est entouré d’une équipe de médecins de l’Hôpital Général de Myeik, dont deux généralistes, un orthopédiste, un dentiste, un ophtalmologiste, et le patron de l’hôpital en personne. Ils vont soigner pendant deux jours dans les villages visités une population d’au moins trois cent personnes : des mères avec de jeunes enfants, des adultes, des vieillards.
Pour chacun, des traitements sont prescrits et des médicaments distribués, grâce aux cantines fournies par l’association Tulipe. Quelques cas très graves sont détectés, et pris en charge par l’association Rainbow Bridge. Ils seront transférés sur l’hôpital de Myeik. Cette mission est une vraie réussite et sera désormais reproduite 6 fois par an.

Mme Jocelyne Descottes, chargée de mission pour les îles de Myeick, s'est rendue plusieurs fois sur place et a établi un long rapport de la situation dont nous avons fait un résumé que nous avons édité pour l'envoyer aux généreux donateurs ; en voici une copie.

Mme Jocelyne Descottes, chargée de mission pour les îles de Myeick, fait un nouveau rapport sur le projet des dispensaires dans les îles de Myeik, daté de août 2011, qui permet de mesurer les avancées du programme dans l'année écoulée.

dispensaires_1

dispensaires_2

VOICI, A CE JOUR, LA LISTE DE TOUS LES DISPENSAIRES :

Dispensaires de MYEIK :
  • MAW KAN TONE
  • CHAUNG GYI WA
  • WAR YIT
  • PASOT
  • THIT YAR WA
  • TAW PYAR GYI
  • THE SHAUNG
  • APYN AYE HE
  • YAY KAN AW
  • SHAW DAW MAW
  • PANNZIN
  • THAZIN
  • WE KYUNE

Dispensaires du DELTA :
  • Rural center de KOYONDAYAE et ses dispensaires

Dispensaires de TANDWE :
  • NAGPALI
  • MAW YONE
  • MAN SWE LAY
  • KEE YEAU YE
  • TANDWE HOSPITAL


Le fonctionnement et l'entretien des dispensaires des iles de Myeick sont réalisés grâce à l'aide de :
  • Fondation Sisley : War Yit, Thazin
  • Groupe Marie-Claire : We Kyune
  • Fondation Bru : Pasot,Yay Kan Aw
  • Fondation Ombrie : Aye Pin Aye
  • Le Tanneur : Taw Pyar Gyi
  • Enfants des Bambous : Chaung Gyi Wa
  • Gonzague de Blignières : The Shaung, Shaw Daw Maw
  • Fondation Ombrie, AMFA, TOTAL Myanmar : Maw Kan Tone, Thit Yar Wa, Panzin

TULIPE fournit les cantines de médicaments et l’AMFA achète le complément de médicaments à Yangon et à Myeick.

Qu'ils soient tous ici remerciés sincèrement de leur participation.

Dispensaires du Delta de l'Irrawady (zone dévastée par le cyclone Nargis en 2008).
Le Health assistant est nouveau mais il travaille en équipe avec l’infirmière qui est toujours la même, et qui est toujours aussi compétente et dévouée à son rôle. Elle s’occupe des dispensaires satellites.
Deux missions conduites par le Dr TH PHY MG, assistant de l’AMFA, ont permis de vérifier les dispensaires et de consulter beaucoup de malades. Ces missions font venir beaucoup de consultants, notamment la mission de dermatologie de novembre. En dehors des missions le nombre de malades est stable tout au long de l’année tout comme celui des accouchements.
Des réparations de toits et des travaux de peinture ont dû être réalisés. De même l’adduction d’eau a été revue totalement car les puits étaient pollués.

Les dispensaires.
Ce sont des constructions standards, en dur (ciment et briques), avec des toits de tôle et un drainage périphérique. Ils sont tous construits sur le même plan : une entrée, une salle d’attente et lieu d’information, une salle de soins, une salle d’accouchement, une douche et des toilettes. Ils sont tous équipés des mêmes instruments médicaux et chirurgicaux, d’une stérilisation, de l’eau courante et d’un petit groupe électrogène.
La finalité est de permettre aux habitants de ces villages de bénéficier de soins corrects et de pouvoir diagnostiquer les malades graves et urgents pour les envoyer dans l’hôpital voisin. En dehors des accouchements, des petits accidents, des bobos de toutes sortes, les pathologies courantes sont les gastroentérites, le paludisme, les bronchites, les parasitoses et les affections cutanées.
Le livre d’enregistrement des malades est régulièrement vérifié. La distribution des médicaments (donnés par TULIPE ou achetés sur place par l’AMFA en complément) est effectuée à partir de la réserve de Myeick.
Les tests pour identifier les crises de paludisme sont donnés par le gouvernement ou achetés. Quant aux traitements pour la malaria et la tuberculose, ils sont délivrés à l’hôpital suivant un programme bien établi.
Le fonctionnement de l’ensemble des dispensaires est identique et les soins dispensés sont les mêmes.

Situation des dispensaires en 2016 dans les îles de MYEIK.
Le programme de rénovation prévu pour les 5 dispensaires a été réalisé. En 2017 il est prévu que tous les autres dispensaires seront réparés et repeints.
Le Dr YE HEIN a effectué deux missions.
Le Médecin Régional qui avait fait une tournée avec nous a été muté et sa remplaçante n’est restée en place que quelques semaines.
En novembre le Dr Colette BLOCH et le Dr Anne-Marie CARDINNE se sont rendues dans les iles : elles ont pu voir beaucoup de patients en consultation tout en formant les infirmières sur place. Les cas traités sont sensiblement les mêmes dans chaque ile et elles ont pu constater que la gale est très présente.
Le nombre d’accouchements est en croissance constante.
Les malades graves sont évacués par bateau sur Myeick quand le temps et la marée le permettent.
Les iles présentent toutes des problèmes d’hygiène liés au rationnement en eau et aux ordures.

Dispensaires de NAGPALI :
Ouvert depuis treize ans, le dispensaire du SANDOWAY RESORT, construit et entretenu par les propriétaires de l’Hôtel, est géré par l’AMFA qui emploie le personnel médical. L’infirmière MYAT SU HLAING et l’aide-soignante SAN NU SHWE secondent le médecin (depuis juin il s’agit du Dr HTET KHINE). C’est ainsi près de 75 patients qui sont examinés et traités chaque jour.
En février le Pr Alain PATEL y a consulté durant cinq jours. Un grand nombre de cas d’orthopédie ont été examinés et traités ou dirigés vers YANGON ou TANDWE pour des traitements chirurgicaux, le chirurgien orthopédique y étant très bon. Dans cette région il y a encore beaucoup de villageois indigents. Les documents administratifs et les dossiers des malades sont bien tenus. Les malades viennent toujours de loin. Les étrangers qui séjournent dans les hôtels sont traités et normalement font un don.
Les docteurs Colette BLOCH-PISIER et Anne-Marie CARDINNE ont consulté au dispensaire et à l’hôpital, apportant ainsi leur compétence en dermatologie qui reste encore une spécialité très rare dans le pays.
Les trois dispensaires satellites, MAN SWE LAY, MAW YONE et KEE YEAU YE sont entretenus et des missions y sont effectuées.
A l’hôpital de TANDWE, avec lequel les relations sont excellentes, l’AMFA participe à l’entretien de la Réanimation, des blocs opératoires, des groupes électrogènes et des puits. Un moteur électrique complet pour la chirurgie orthopédique pédiatrique a été offert.


© 2017 - AMFA-France