Accueil  |   Nos principes  |   Nos actions  |   Nos objectifs  |   Nos besoins  |   Nos donateurs  |   À propos  |     |   enFlag


L'atelier / école de maintenance à Yangon

Aucun technicien birman n'existant dans les différents hôpitaux pour la maintenance et la réparation des matériels, l'AMFA envoie deux fois par an des techniciens de France pour réparer le matériel offert et mis en place mais aussi pour permettre une pérennisation des actions entreprises.

D'accord avec le ministère de la santé conscient de ces manques, il a été décidé de mettre sur pied un atelier / école de maintenance. A cette fin, un mémorandum de coopération a été signé : Pendant deux ans l'AMFA animera et soutiendra le projet qui consiste à former 4 techniciens locaux ultérieurement aptes à transmettre leur savoir faire dans les structures hospitalières. Le site de l'atelier / école bénéficie de vastes locaux au sein de l'hôpital général de Yangon, immédiatement en dessous de la réanimation centrale. C'est grâce à l'aide de Total Myanmar que les locaux seront rénovés et adaptés.

Une partie de l'équipement vient de France sous forme d'un don généreux de FACOM Outils. Les formateurs viendront également de France par équipe de deux pour des séjours de 15 jours. L'aide de la Thaïlande et de Singapour a également été demandée pour ce projet qui va d'abord concerner les hôpitaux aidés par l'AMFA avant d'être étendu à l'ensemble des hôpitaux du pays.

Voici, ci-dessus, une vue partielle des locaux tel que nous les avons pris en main avant début des travaux en mai 2006 pour une très sérieuse remise à niveau.

En ce mois de novembre 2006, tous les travaux sont terminés comme en témoigne la photographie ci dessous. L'ameublement a été offert par la société Htoo Wood Products et son président M. Tay Za. Les établis sont en place, les fluides et les prises électriques sont opérationnelles, les outils offert par FACOM sont à poste et les ordinateurs offerts par la Société ALTEM serviront aux techniciens pour la consultation des cd des constructeurs préalable aux réparations des matériels.

Lors du dernier séjour des équipes de l'AMFA, des interviews de futurs candidats techniciens ont été réalisés. Un cabinet spécialisé recherche un ingénieur coordinateur et responsable de l'atelier et des techniciens. Les derniers interviews ont eu lieu le 24 novembre 2006. Pendant ce temps, en France, les bio techniciens qui connaissent bien la Birmanie sont en train constituer des équipes de formateurs pour commencer la formation des le début 2007.

Quatre techniciens ont ainsi été sélectionnés. Comme prévu, dès janvier ils vont suivre des stages en bloc opératoire et en réanimation, et des cours d'anatomie, de cardiologie et de physiologie avant d'être formés par les techniciens français à partir de mi-février.

C'est exactement le 2 janvier que la directrice de l'Hôpital Général de Yangon nous annonce que les 4 techniciens / élèves sont sur le site et commencent leur formation en anatomie chirurgie et physiologie, témoignant ainsi du très grand intérêt porté par les Birmans à cette nouvelle réalisation de l'AMFA pour laquelle Air France, FACOM Outils, International SOS et Total E / P Myanmar nous apportent un très important soutien.

Total a pris en charge la moitié des travaux de rénovation des locaux pour transformer une zone abandonnée de l'hôpital en un très large atelier ou seront réparées les machines médicales des hôpitaux où intervient l'AMFA. C’est là où sont formés, depuis le 2 janvier 2007, par des spécialistes français les 5 techniciens.

Du 4 avril au 17 avril 2007, Madame Elisabeth SEGAUD cadre supérieur d'anesthésie réanimation, Monsieur Jean Alain MARTIN, technicien biomédical de l'Hôpital Bicêtre (AP-HP) et Monsieur Philippe LUNEAU ingénieur technico commercial Health Care France ont constitué la première équipe de formateurs et de techniciens à animer l'atelier.

Mme Segaud avait pour programme d'identifier tout le matériel sur les sites hospitaliers de Yangon, matériel donné par l'AMFA depuis 16 ans, puis de faire réparer sur place ce qui pouvait l'être et envoyer vers l'atelier le reste. Un système informatique de relevés et d'étiquetage a été mis en place, ce qui est nouveau pour la Birmanie et indispensable pour convaincre les différents services de la fiabilité de l'atelier et de son honnêteté ! Les Birmans ont en effet peur de ne pas retrouver leur matériel après réparation.

Les deux techniciens ont pu réparer tout ce qu'il était possible de réparer et nous ont commandé les pièces détachées nécessaires pour que la deuxième ou troisième équipe les importe de France. C'est grâce à la présence d'un interprète payé par l'AMFA pour assurer une présence auprès des utilisateurs que tout s'est bien passé.

La deuxième mission séjournera un mois en Birmanie et passera au moins deux semaines à Mandalay. Les 4 techniciens birmans en stage semblent très bons et avides d'apprendre tant dans les cours théoriques que dans les séances de travaux pratiques.

C’est en avril et mai 2007 qu’une première équipe avec une surveillante d’anesthésie réanimation a fait l’inventaire de tout le matériel présent à Yangon. Les deux techniciens J. A. MARTIN et Ph. LUNEAU les ont réparés, soit sur site soit à l’atelier, tout en organisant l’atelier (rangement des outils, formation des techniciens birmans, mise en place du réseau informatique) L’ingénieur, Melle THOU semble bien prendre la mesure de l’enjeu.

La deuxième équipe qui encadre un stage d’un mois de formation en Birmanie se concentre sur la consolidation de l’atelier, sur les réparations et séjourne deux semaines à Mandalay avec les 4 birmans en formation afin de faire l’inventaire de tous les équipements sur les différents sites.

Elle répare sur place les couveuses de l’hôpital d’enfant qui sont maintenant très opérationnelles (de nouvelles couveuses vont arriver par le prochain containeur) Des travaux d’amélioration vont être fait dans l’atelier car, le 7 mai, un orage inhabituel et très violent a entraîné des inondations.

Quelques photos pour vous situer le cadre de cette action si importante.

Air France prend en charge pour deux ans les transports des techniciens biomédicaux jusqu'a Bangkok et International SOS assure pendant deux ans les salaires des techniciens birmans en formation et leur frais de formation et de déplacements en Birmanie pour aller sur les sites de réparation (hôpitaux aidés par l'AMFA). Rappelons que FACOM fait don des outils de précision.

Du 15 avril au 3 mai 2007, Djamel Hamines et Nicolas Triquet ont effectué une mission à Yangon et à Mandalay.
Du 12 août au 6 septembre, ils ont été remplacés par Jean Alain Martin et Romain François à Yangon tandis que deux techniciens birmans allaient à Mandalay.

Les nombreux missionnaires du mois de novembre ont pu apporter de petits appareils et des pièces détachées. C’est le 23 novembre qu’a eu lieu l'inauguration de l’Atelier en présence de l'ambassadeur de France, des directeurs des hôpitaux de Yangon et de certains chefs de service.
INTERNATIONAL SOS, un des plus gros donateurs, était représenté par son médecin résident Dr Olivier Cottin.
Après les discours d'usage une visite de l'atelier a permis de faire des démonstrations des appareils de contrôle. Il semble que de plus en plus d'hôpitaux connaissent l'atelier et ses services et que le Dr NU NU THA, sa directrice, est très efficace Alain Patel a par ailleurs fait visiter l'atelier au nouvel ambassadeur de Singapour au Myanmar.

Au mois de janvier et février 2008, trois missions de bio techniciens français se sont rendues en Birmanie réunissant 7 spécialistes dont 6 de l’AP-HP et un de l’Hôpital de Bligny.

Michel Bajac, Jean-Pierre Crotté, Christian Babitz accompagnés de deux techniciens Birmans et de M. Sai Wunna interprète se sont rendus en trois semaines successivement à YANGON , MANDALA, MYSKYINA et SITTWAY. Leurs missions consistaient d’abord à vérifier tous les compresseurs et pompes à vide médical dans les blocs opératoires et les réanimations, ensuite de créer les nouveaux réseaux de fluides médicaux depuis les machines, compresseurs et pompes à vides jusqu’aux blocs opératoires et les réanimations à MYSKYINA et SITTWAY et enfin de monter des éclairages opératoires (scialytiques) Toutes ces réalisations ont pu être menées à bien avec l’aide des ouvriers birmans . A tous, bravo !

Nicolas Triquet et Djamel Hamines ont séjourné à MYEICK et à YANGON accompagnés par Tay Za et par Ni Ni, interprète. Ils ont réparé tous les équipements des deux hôpitaux de Myeik et formé les médecins et infirmières à leur utilisation. A Yangon, ils ont apporté de la rigueur dans le fonctionnement de l’atelier et ont continué la formation des techniciens birmans. Beaucoup de matériel a pu être réparé à l’atelier et sur site. Encore bravo et merci.

Jean-François Laporal et Michel Assailly ont travaillé à YANGON, MANDALAY, MYISKYINA et TANDWE. Ils étaient accompagnés d’un technicien birman et de Sophie, interprète. Leur mission, multiple et très performante était de mettre en fonctionnement les équipements et appareils, les réparer éventuellement, former les médecins et infirmières à leur utilisation, réparer sur site et surtout former les bio techniciens birmans à réparer au sein de l’atelier de Yangon. La rigueur dans la gestion a été enseignée à Mlle THOU THOU notre jeune ingénieur. La aussi un grand bravo à ces spécialistes qui comme leurs collègues se sont totalement investis dans ce projet de l’atelier de maintenance et de réparation, tant sur les sites qu’à l’atelier. Les progrès des jeunes birmans ont patents : ils commencent désormais à réparer seuls les ventilateurs ou bistouris électriques, au bout d’un seul an de formation.

C'est une date à retenir pour les activités de l'atelier : en ce mois d'avril 2008 les techniciens birmans formés à l'atelier ont non seulement posé leur premier scyalithique à Yangon : Ils en ont posé 5 comme celui, de manière parfaitement autonome.

En Août 2008 Jean-Alain MARTIN et Alain DRISS ont été pendant deux semaines en Birmanie pour réparer les équipements au North Oklaopa Hôpital, au Yangon Général Hospital cardiaque, et à l’hôpital d’Enfant de Yangon. Ils ont ensuite fait de la formation à l’atelier avant d’aller à Mandalay réparer des équipements dans différents hôpitaux et former le personnel à l’utilisation du matériel. Ils ont ainsi pu constater les connaissances du personnel Birman.

Octobre 2008
Pr. Alain PATEL a constaté le bon fonctionnement de l’atelier où tout semble en état de marche avec des techniciens dévoués et travailleurs. Le bureau de l’AMFA situé à l’intérieur de l’atelier a dû déménager rapidement, ce qui nuira sans doute au fonctionnement futur. Mais un nouveau M.O.U. va être signé et les modes de fonctionnement proposés par l’AMFA devraient permettre à l’atelier de continuer à se développer. Deux techniciens supplémentaires seront recrutés, l’un des deux étant basé sans doute à Mandalay pour les hôpitaux de la Haute Birmanie.

Pendant un mois, en novembre 2008, quatre techniciens français se sont succédés et ont réparé et calibré le matériel en formant sur le tas les techniciens birmans qui arrivent maintenant à dépanner pas mal de choses. Le matériel de l’AMFA est numéroté et enregistré. Nous arrivons désormais à deux ans de fonctionnement. Un technicien va nous quitter à la fin de son contrat et nous en engageons deux autres dont un jeune qui sera posté à Mandalay, ville dont il est natif. Il conviendra d’y développer un mini atelier vraisemblablement dans les pièces occupées par l’AMFA devant le garage des ambulances.

Mission de deux techniciens de l'AP-HP spécialistes en autoclaves, Messieurs Sébastien PRIMAULT et Bruno DUFOUR : ils ont été accompagnés d'un technicien birman M. Aung Khai, technicien de l’atelier et d'un interprète à Myiskyina pour faire l'installation d'un autoclave moderne envoyé en 2008 et récupéré à l'AP-HP : l'installation a été complète avec les raccordements, les tests et la formation des utilisateurs avec de très bons résultats. Il s’agit du premier autoclave fonctionnant dans cet hôpital ; auparavant les infirmières faisaient bouillir les instruments au grand air !! Ils ont pu aussi évaluer ce qui restait à installer dans ce nouveau bloc opératoire.

La deuxième partie du séjour a permis de tester les parties nobles de l'autoclave destiné au nouvel hôpital d'orthopédie de Mandalay, équipement qui avait souffert durant le transport. Tous les tests ayant été satisfaisants, ils ont commencé le remontage qui sera achevé lors d'une prochaine mission.

En janvier 2009, 3 techniciens biomédicaux ont installés les fluides médicaux et les éclairages et prises électriques des blocs opératoires des réanimations et des salles de réveil du nouvel hôpital d'orthopédie de Mandalay.

En février 2009, David Fontanet et Lionel Lethuillier ont séjourné à Myeick puis a Mandalay, David pour les autoclaves et Lionel pour les appareils de radiologie et les amplificateurs de brillance.
C’est Abdel Slimane qui, à Mandalay a mis en route beaucoup de respirateurs, d’appareils d'anesthésie et moniteurs. Il a réussi a refaire fonctionner les autoclaves du service d'orthopédie et, dans la foulée, certains autres autoclaves de l’hôpital.

Les techniciens birmans accompagnaient les équipes françaises et participaient à l’ entretien et à l’installation des appareils : North Oklaopa et réanimation du nouveau bâtiment de l'hôpital des enfants de Yangon.
Le nouveau technicien de Mandalay a été formé à Yangon et va prendre ses fonctions à Mandalay.

Octobre 2009.
Les techniciens birmans arrivent maintenant à dépanner les équipements les plus courants et même certaines autoclaves. A l'Hôpital des enfants de Yangon, dans le nouveau bâtiment, ils ont installé le réseau des fluides médicaux pour les dix lits de réanimation : oxygène, air comprimé et aspiration centrale. La centrale est dans un petit bâtiment autonome très bien conçu. Des tuyaux ont été mis en attente pour éventuellement alimenter une salle d’opération, quand des remodelages auront été décidés.

Lionel Lethuillier et Philippe Lecomte (octobre 2009) ont réparé un amplificateur de brillance du service des urgences mais des pièces étaient manquantes. En revanche ils ont remis en service un amplificateur de brillance à l'Hôpital North Oklaopa de Yangon après leur mission à Mandalay le 20 et 21 octobre. M. Abdel Slice Fau a vérifié et réparé un certain nombre d’appareils.

Alain Patel a également vu à l’atelier combien celui ci était bien tenu et constaté que beaucoup d’appareils avaient été réparés et étaient prêts a repartir vers leurs hôpitaux d’origine. Il a pris un certain nombre de décisions d’attribution de matériel et étudié avec les techniciens et les ouvriers les problèmes en suspens.

Compte rendu de la mission au New Orthopedic Hospital de Mandalay du 8 au 23 novembre 2009 par Bruno DUFOUR et Jean-Jacques JONCOUR.

En 2010, les techniciens Birmans savent parfaitement réparer les différents équipements. La réanimation de 12 lits de l'hôpital d'enfants de Yangon a été entièrement installée et équipée par cette équipe Birmane de l'atelier : c'est une réalisation 100% Birmane !








En 2010 les missions françaises ont permis d’aider les techniciens birmans.

- du 13 au 29 novembre, Abdel SLIMANE-FAU va à Mandalay mettre en service les nouveaux équipements du New Ortho Hospital, et réparer les anciens. Il vérifiera également les respirateurs de l’ICU du Mandalay General Hospital.

- du 22 novembre au 6 décembre Lionel Lethuillier et Gaby Geai vont aller installer la nouvelle salle de radiologie du North Oklaopa Hospital à Yangon ; ils feront également de la formation à Mandalay.

Les techniciens birmans réparent, installent et entretiennent dans toutes les villes.

Taysar Than, le responsable de l’Atelier, est chef de projet avec Mlle Po Po Aung pour la polyclinique de Tandwe et les dispensaires de Myeick : tout le matériel est arrivé par deux containers, ainsi que les pièces détachées en bagages accompagnés via des voyageurs.
Le fonctionnement de l’Atelier est totalement pris en charge par INTERNATIONAL SOS.

Du 13 au 26 novembre, Mr Abdel Slimane Fau, biotechnicien à l’hôpital de la Pitié Salpétrière et ayant déjà participé à l’équipement du New Orthopaedic Hospital à Mandalay, a tout remis en fonction et en place avec l’aide de techniciens birmans. Ainsi les quatre salles d’opération, le réveil, les quatre lits de réanimation et la stérilisation centrale ont été équipés et fonctionnent ; parallèlement le personnel a été formé.
Au Children Hospital tout a été réparé et fonctionne. Il manque des incubateurs car certains sont irréparables.
Au Mandalay General Hospital les appareils de l’ICU ont été révisés et réparés.

Du 23 novembre au 6 décembre, mission d’ingénieurs de radiologie : Mr Lionel Lethuillier et Mr Gaby Geaix.
Lionel a été, durant 24 heures, former les deux techniciens de radio du New Orthopaedic Hospital où l’appareil fonctionne parfaitement.
Au North Oklaopa Hospital, la salle de radiologie a pu être équipée. La table fonctionne ainsi que le générateur. Il faudra une nouvelle mission en février pour mettre en place une caméra et un circuit. Les Birmans agrandiront la porte et installeront l’air conditionné.

Les biotechniciens birmans et surtout Tayza ont parfaitement complété les actions des missionnaires de l’AMFA.

En 2011, les techniciens birmans ont réparé les équipements des différents hôpitaux et ont coordonné la construction de 3 dispensaires. Des techniciens français sont par ailleurs venus pour l’installation de 3 gros autoclaves pour rénover totalement le Trauma Center de Mandalay et pour réparer des appareils d’anesthésie.

De 2012 à 2015 de nombreuses missions de techniciens français se sont succédées au rythme de deux par an en général. De nombreuses pièces détachées ont été envoyées de France. Les installations ont été révisées et réparées, particulièrement les lumières opératoires, les fluides médicaux, les couveuses et les autoclaves sur les différents sites.

En mars 2016 la directrice de l’hôpital de Yangon a voulu reprendre les locaux de l’atelier en mettant ainsi fin à notre activité sur ce site. Nous avons alors rapatrié le matériel dans un local de stockage à Yangon. Thayzar, qui a monté une petite société, dépanne à la demande. A Mandalay Ko Thangyi entretient la salle de radiologie ; mais pour les deux autoclaves nous avons dû envoyer Mr David FONTANET qui les a réparés et a refait de la formation. Pour Myiskina une pièce informatique de l’autoclave est en configuration à Paris et il faudra que deux techniciens français aillent sur place.

Il est dommage que le projet universitaire d’une école de techniciens biologiques n’ait finalement pas vu le jour.

INTERNATIONAL SOS soutient toujours les actions de l’AMFA pour la maintenance des appareils.




© 2017 - AMFA-France